15 conseils pour la photo de rue à Paris

Il y a quelques semaines, je vous proposais une balade photo dans Paris afin de partager mes petits conseils (je vous remercie d’ailleurs encore pour tous vos mails !). J’avais rendez-vous avec les 6 lecteurs tirés au sort quelques jours plus tard, place du Québec à Paris, dans le quartier de Saint-Germain-des-Près.

Nous sommes d’abord allés prendre un bon café au café de Flore, où je leur ai montré mes principaux appareils : le Leica M9 avec un grand angle 28mm, mon Olympus XA, et aussi quelques Polaroid, le SX-70 et le Land 250 (bien qu’ils ne soient pas idéaux pour la street photo).

Voici donc pour tous ceux qui n’ont pas pu venir, un récap en vidéo ainsi que mes conseils sur la photo de rue.

Mes 15 conseils pour la photo de rue

1. Le plus difficile d’abord : osez vous approcher ! Pour cela, il faut apprendre à être discret et rapide (donc sûr de soi…). Vous oserez beaucoup de photos avec un petit appareil photo discret qu’un gros reflex

2. Ayez toujours votre appareil avec vous, même si vous n’avez pas prévu de faire de la photo

3. Ne restez pas planté là. Montez sur ce banc, baissez-vous pour changer de point de vue, incrustez-vous dans les arrières cours. N’hésitez pas à être un peu “voyou” !

5. Si on vous regarde, toujours sourire, quitte à passer pour l’idiot du village

6. Si vous voulez des photos candides (non posées, donc sans vous faire repérer), il faut être très rapide. Ne tournez pas timidement autour des gens, shootez tout en marchant (ou en vous arrêtant peu) et partez. Ne remettez pas le bouchon d’objectif (utilisez plutôt un filtre UV ou neutre comme protection)

7. Shootez les détails, tout ce qui vous accroche, vous émeut, même (et surtout) le banal. Ce qui accroche votre œil accrochera sûrement celui des autres

8. Obligez-vous à travailler avec une focale fixe : cela vous entraîne à faire bouger vos pieds au lieu de zoomer, et c’est très bon pour progresser (ensuite, vous n’aurez plus envie de zoom de toutes façons). Je trouve personnellement que zoomer fait perdre du temps

9. Shootez en RAW, tout le temps ! Développer ses fichiers RAW, ce n’est pas tricher ! Cela fait partie de votre travail ! Et c’est difficile ! Je vous montre ma façon de travailler dans Lightroom ici

10. Les reporters utilisent souvent l’hyperfocale. La distance hyperfocale est la distance à partir de laquelle la netteté s’étend jusqu’à l’infini. Elle dépend de la focale et de l’ouverture. Il y a des applis gratuites pour la calculer. Pour en savoir plus, lisez ceci ou cela. Vous pouvez alors vous mettre en mise au point manuelle, ainsi pas de temps perdu à faire le point car tout est net. Cela ne marche que quand il y a assez de lumière, en extérieur. Inconvénient : pas de bokeh (le joli flou des petites profondeurs de champ, que personnellement j’adore)

11. Pas de sac à dos photo, pas de trépied, explorez léger, l’appareil à la main

12. Essayez au maximum d’inclure un ou plusieurs personnage(s) dans votre cadre, c’est souvent plus intéressant. Vous pouvez par exemple repérer un cadre qui vous parle et attendre que quelqu’un passe

13. N’ayez pas peur de prendre plusieurs photos de la même scène à différentes expositions, angles ou des ouvertures

14. N’hésitez pas, shootez. Garry Winogrand a fait 5 850 000 photos en 36 ans de carrière ; cela équivaut à 445 photos par jour

15. L’inspiration et les livres, vous aideront énormément ! Apprenez des maîtres ! Parmis mes préférés : Alec Soth, Alex Webb, Andre Kertesz, Bruce Gilden, Diane Arbus, Elliott Erwitt, Eugene Atget, Eugene Smith, Garry Winogrand, Henri Cartier-Bresson, Lee Friedlander, Martin Parr, Robert Frank, Saul Leiter, Stephen Shore, Walker Evans, William Eggleston…

Quelques photos prises lors de la balade

Photo de rue Paris

Photo © Mathilde

Photo de rue Paris

Photo © Mathilde

Photo de rue Paris

Photo © Mathilde

Photo de rue Paris

Photo © Aurore

Photo de rue Paris

Photo © Aurore

Photo de rue Paris

Photo © Marcio

Photo de rue Paris

Photo de rue Paris

Merci à Aurore, Guillaume, Elodie, Marcio, Mathilde et Céline !
Un petit pola avant de partir :)

Photo de rue Paris

N’hésitez pas à réagir et à poser vos questions sur la photo de rue dans les commentaires.

Happy shootings !

PS : n’oubliez pas d’aller faire tenter votre chance sur troctonselfie.fr : on ne sait jamais ;) Pour encore plus de conseils photo, faites un tour sur le blog d’Aurélie, dans un tout autre style, puisqu’elle vous parle de photo animalière.

Ce projet est le fruit d’un partenariat entre la Commission Canadienne du Tourisme et le Collectif des blogueurs voyage dont je fais partie. Les choix éditoriaux des articles et vidéos me reviennent librement.

Partagez !

Prolongez le voyage

Vos commentaires

42 commentaires

N’hésitez pas à réagir et à poser des questions : je vous répondrai avec plaisir.

Laissez un commentaire

  1. Julie

    Le 15 décembre 2014, 10:19 Répondre

    Merci pour ces conseils, tes photos sont magnifiques ! Comme tu le dis si bien, je n’hésite pas à passer pour l’idiote du village quand j’ai envie de prendre une belle photo :)

  2. Adil

    Le 15 décembre 2014, 23:56 Répondre

    Très bonne liste de lectures à faire. Gilden montre bien qu’être discret n est pas l’unique façon de procéder.

    Autrement pour l’hyperfocale, pas besoin de monter à f/22. F/8 est généralement suffisant dans 90% des cas. Cette technique n’est pratique que sur les lentilles avec les distances indiquées dessus (souvent les manuelles) ce qui permet à des appareils avec film d’être plus rapides dans l’utilisation que des digitaux.

  3. Julie

    Le 16 décembre 2014, 09:25 Répondre

    Oui c’est vrai tu as raison, certains y vont carrément en frontal ! Ce n’est vraiment pas ma tasse de thé, mais oui pourquoi pas ! (moi personnellement ça me déplairait en tant que “modèle”… donc il est vrai que je ne me vois pas le faire)

    Et merci pour l’hyperfocale, c’est vrai je suis allée un peu vite dans la simplification ! Cela dit je ne savais pas que cela pouvait marcher aussi bas qu’à f/8 !

  4. Rachel Trotteur

    Le 16 décembre 2014, 11:11 Répondre

    J’adore regarder les photos de rue… mais je veux pas savoir comment on les fait…ahahah. Je me force pour pas ouvrir la page de ton article hein! ;)

    • Les carnets de traverse

      Le 16 décembre 2014, 11:20

      Ha oui ! Pourquoi ? Il n’y a pas de recette magique promis ;)

    • Rachel Trotteur

      Le 16 décembre 2014, 11:22

      hé hé on sait jamais. J’veux pas savoir comment on fait des jolies photos parceque je me connais. Apres quand j’en regarderais…je vais me dire…il aurait fallu prendre plus comme ca, faire comme ci… et je verrais plus la photo en elle même..car je verrais le defaut avant. Mais j’adoreeeeeeee regarder des photos et surtout de rue!!!! :)))

    • Les carnets de traverse

      Le 16 décembre 2014, 12:10

      Je comprends ! Moi je déteste regarder les making of de films ! Parce qu’ensuite je pense au fond vert !

    • Rachel Trotteur

      Le 16 décembre 2014, 12:15

      Ahahah pareil…on y perd en magie :)

  5. Sebaroudeur

    Le 16 décembre 2014, 12:54 Répondre

    En fait, l’hyperfocale se calcule par rapport à :

    – la focale de l’objectif en question
    – l’ouverture sélectionnée (qui doit être fixe, du coup)
    – la taille du capteur

    c’est la distance de mise au point minimum pour laquelle tout sera net sur l’image. A F22, pas de problème donc, car tout sera net. Par contre, comme tu le dis il faudra beaucoup de lumière. Aussi, plus la focale est petite, plus l’hyperfocale sera basse.

    Il existe des calculateurs d’hyperfocale sur le Play Store d’Android (PHOforPHO et Photo Tools )et l’Apple Store (DOF Calculator, Hyperfocal).

    • Julie

      Le 16 décembre 2014, 13:08

      Cool ! Merci Seb de ta contribution !

  6. Laurent Dennemont

    Le 16 décembre 2014, 12:06 Répondre

    Merci Julie, je partage avec une amie, adepte aussi de la photo de rue… ;-) Stéphanie Marques Dos Santos

  7. Julie Sarperi

    Le 16 décembre 2014, 12:10 Répondre

    Merci Laurent !

  8. Nouveau Ced

    Le 16 décembre 2014, 12:24 Répondre

    belles photos de rue !! c’est pas facile, par contre je ne suis pas d’accord sur ta définition de l’hyperfocal…

  9. Julie Sarperi

    Le 16 décembre 2014, 12:45 Répondre

    Nouveau Ced Oui je vais corriger, je suis allée un peu vite

  10. Julie Sarperi

    Le 16 décembre 2014, 13:15 Répondre

    Nouveau Ced (et voilà c’est fait !)

  11. Nouveau Ced

    Le 16 décembre 2014, 13:37 Répondre

    haa voila ;)

  12. Myriam Vexlard Mougenot

    Le 16 décembre 2014, 22:05 Répondre

    tres bel article, et très bons conseils ! Merci.

  13. D-aniel G-avarin

    Le 16 décembre 2014, 23:35 Répondre

    Bel article, avec de très bons conseils
    Je rajouterais :
    – un petit appareil tel un rx1, peut aussi faire l’affaire
    – une lanière poignée, pour éviter de faire tomber son appareil
    – toujours observer la direction de la lumière
    – attendez pour shooter les passants qu’ils ne soient pas superposés
    – pensez au cadrage lorsque vous déclenchez, c’est ce qui fait de belles photos, plutôt que d’essayer de recadrer apres
    – ne porter pas des habits trop voyant qui attirerait l’attention sur vous

    • Les carnets de traverse

      Le 17 décembre 2014, 08:17

      Merci Daniel pour ces compléments ! Effectivement la tenue vestimentaire aide à se fondre dans le décor ! On peut aussi cacher les marques/logos des appareils avec du scotch noir ; et changer les dragonnes trop voyantes (les Canon sont super voyantes par exemple)

    • D-aniel G-avarin

      Le 17 décembre 2014, 09:25

      Oui, c’est vrai, j’avais oublié cet aspect, et pourtant j’ai encore le scotch noir sur le Leica

  14. Flo

    Le 7 janvier 2015, 10:00 Répondre

    Merci pour ces quelques conseils, je suis un grand amateur de photo, notamment dans les grandes villes, et je trouve tut cela pertinent !

  15. Liz

    Le 25 janvier 2015, 21:09 Répondre

    Bonjour,
    personnellement je ne suis pas fan de ce genre de photos. Je parle surtout de celles sur lesquelles il y a des modèles et qui sont publiées. Demandez-vous à vos modèles s’ils sont d’accord pour que leur image apparaissent sur le net? Ou seulement sur votre appareil? Loin de moi l’idée de faire des “chichis”, mais si je ne mets pas de photos de moi sur mon profil facebook ce n’est pas pour qu’un inconnu le fasse!
    D’autant plus qu’à Paris ça arrive de plus en plus souvent.
    Alors s’il vous plait, pensez à respecter la vie privée des passants que vous croisez, tout le monde n’est pas accro aux selfies :-)

  16. Sebaroudeur

    Le 27 janvier 2015, 10:50 Répondre

    D’accord ou pas, c’est une forme d’expression artistique. Je vous recommande d’aller voir la magnifique expo de Garry Winogrand au jeu de paume à Paris, encore présente jusqu’à début février pour mieux comprendre la démarche d’un photographe de rue.

    Il ne s’agit pas de violer l’intimité des gens (parce que d’une part ces photos sont prises dans la rue un espace public), mais plutôt d’être témoin d’une époque, d’événements, de raconter une histoire, de mieux connaitre l’humain.

    Le problème c’est qu’avec ces magazines de pâparazzi les gens ont une très mauvaise opinion des photographes. Chacun se prend pour une star et veut une maîtrise complète de son image (alors que certains de ces mêmes gens mettent plusieurs selfies par jour sur leur page facebook).

    Dernier point, la loi en France maintenant interdit de publier des images de quidam dans la rue à partir du moment où celles-ci le montre dans une position dégradante, ou qu’il est prouvé que l’image peut nuire à sa réputation. Par contre, elle n’empêche personne de prendre des photos, c’est un droit du photographe. Voilà.

    Je dirai qu’à Paris cela devient de plus en plus difficile de faire de la photo de rue. Les gens sont totalement paranos et agressifs. Ils oublient ou méconnaissent les grands photographes qui ont donné à cette ville ses lettres de noblesse. Doisneau, Kersetz, Cartier Bresson ect … Aucunes de ces fantastiques images ne nous seraient parvenu dans ce climat de paranoia délètère anti photo de rue que l’on a actuellement à Paris. Et Paris ne serait pas Paris sans ces images.

    J’irai bien voir aussi l’expo gratuite Paris Magnum à l’hôtel de ville, apparemment c’est aussi une merveille.

  17. Julie

    Le 27 janvier 2015, 11:36 Répondre

    Sebaroudeur, merci pour ton commentaire, je n’aurais pas dit mieux… L’expo de Garry Winogrand est superbe. On aime tous les belles images, mais de moins en moins de gens acceptent d’être dessus. Je pense qu’il faut les faire quand même. Je n’ai pas le culot d’un Winogrand qui shoote très près des gens, ou de ceux qui pointent leur flash de façon assez agressive. Pas vraiment par choix, c’est que je n’y arrive pas. Je ne sais pas si c’est de la timidité ou par respect de l’autre. Mais je suis heureuse que d’autres le fasse et si d’aventure je me faisais prendre, et bien, ça me ferait bien rigoler… Des touristes me prennent assez souvent (j’habite un quartier assez touristique), et je n’en ai rien à faire…

    Liz ce serait triste, un monde sans belles image de Paris, un Paris vidé de ses habitants… non ? Personnellement je le fais le plus discrètement possible, et avec respect de l’autre… Il y a beaucoup d’images que je ne fais pas du coup (j’enrage parfois, mais bon).

    Est-il pire de donner ses données personnelles à facebook : où on vit, ce qu’on mange, coordonnées, email et j’en passe, qui les revend ensuite à prix d’or aux annonceurs ? Ou bien d’accepter qu’un photographe amateur inoffensif vous vole un portrait de temps en temps ? Et quand bien même ce (joli) portrait arriverait sur internet, il ne sera jamais relié à vous, il n’y aura pas votre nom en légende, et ni vous, ni vos amis ne le verront jamais…

  18. Sebaroudeur

    Le 27 janvier 2015, 18:15 Répondre

    moi aussi je reste dans le respect de l’autre, et j’essaye de rester discret. de toutes façons la discrétion est le propre du photographe de rue.

    il y a deux semaines, je prenais des photos sur république de skateurs. l’un d’entre eux a agressivement réagi, étroit d’esprit, suggérant que j’allais utiliser mes images pour satisfaire des pulsions sexuelles (!). voilà où on en arrive. la télé et les médias ont fait que les gens sont paranoïaques à 100 %. ce même skateur (pourtant jeune et cool en apparence), à court d’argument, m’a finalement dit qu’il ne voulait pas que je prenne “sa” marque perso en photo. un monde parano et marketing, voici ce que nous avons à l’heure actuelle …

    ceci dit je ne me suis pas démonté, et lui ai annoncé mes droits en tant que photographe, et que s’il voulait on pouvait aller voir les flics pour demander ce qu’ils en pensent (c’est lui qui voulait y aller à la base)

  19. Julie

    Le 28 janvier 2015, 10:18 Répondre

    Comme tu dis, la loi est avec le photographe. Je pense que ça clôt bien des sujets. Je n’en suis jamais arrivé là personnellement ! Mais c’est vrai que je suis plutôt du genre itinérant-furtif ! Je ne m’arrête pas à un endroit pour faire plein de photos des mêmes gens (c’est là que ça en énerve certains non ? qui se sentent “observés”)

    Je suis d’accord avec toi, cette volonté de vouloir gérer son image comme une star de cinéma est déplacée venant d’un quidam…

    Au moins en tant que fille on ne m’attribue pas de mauvaises intentions sexuelles… (incroyable cette réflexion…). Et il m’est sans doute plus facile de prendre des enfants qui jouent… C’est triste d’en arriver à être regardé comme un délinquant sexuel parce qu’on prend quelques photos… Là, clairement, je crois qu’on peut dire “merci la télé”.

  20. May

    Le 9 juillet 2015, 10:15 Répondre

    J’ai commencé il y a plusieurs années maintenant par la photo de paysage lors de mes voyages, et j’ai toujours été réticente à prendre les quidams dans la rue: peur de déranger, de leur manquer de respect… Et puis j’ai découvert l’expo Magnum il y a quelques mois, à Paris. Une vraie claque. Et je me suis dit qu’il fallait que je dépasse ces peurs, et que je me lâche un peu plus.

    Donc j’essaie, je pars me balader avec mon hybride (je vais acheter un objectif fixe bientôt, pour ne pas me trimballer avec un gros truc) et je shoote au maximum. Toujours un peu honteuse de prendre les gens en photos, mais j’imagine que ça s’améliorera un peu avec le temps.

    Je me disais, ça peut peut-être rassurer les gens de leur fournir une carte de visite (ou un bout de papier) avec le site internet/galerie flick où les images seront publiées ? Si ils vous questionnent…

    • Julie

      Le 9 juillet 2015, 11:10

      C’est moi aussi ce que je trouve le plus difficile en photo de rue… Prendre les gens. Le truc c’est qu’en leur demandant l’autorisation, ils vont se mettre à poser et adieu alors la photo naturelle… (90% du temps si ce n’est plus). Du coup, moi je le fais plus en mode “voleuse”. Pour la carte de visite oui pourquoi pas, je ne l’ai jamais fait… J’ai l’impression que ça rend le truc professionnel / officiel, du coup est-ce que ça n’aurait pas plutôt l’effet inverse ? Plutôt que de dédramatiser, cela rend la chose très sérieuse et sans doute plus source d’angoisse (“Mon dieu je vais me retrouver sur internet sur la page de quelqu’un de connu, tout le monde va me voir :o” – Ce qui est bien sûr fortement biaisé… Pas de nom en légende, et vu le nombre de photos postées sur internet, fort peu de chances que quelqu’un connaissant la personne ne tombe dessus…).
      Bref, ma façon à moi c’est plutôt de dédramatiser, et de dire (si on me demande) que je fais ça “comme ça”, “par passion”, “pour m’améliorer”. Ce qui est 100% vrai !

  21. May

    Le 9 juillet 2015, 12:37 Répondre

    Bonne remarque, pas impossible que ça les angoisse encore davantage. Ca doit se faire au feeling apres je pense, en fonction de la maniere dont la personne réagit.
    Je me souviens qu’au carnaval de Dunkerque, un photographe nousa avait demandé la permission et nous avait donné le lien de son site, j’avais trouvé ça très bien et j’étais plutôt contente de pouvoir regarder ses photos après coup. Mais c’était un évenement festif, particulier…

    Je me dis aussi que parfois c’est cool de faire poser les gens, tu peux avoir des magnifiques portraits. Mais il faut oser encore davantage, le stress!

    • Julie

      Le 10 juillet 2015, 12:09

      Ha oui c’est cool aussi parfois qu’ils puissent prendre la pose :) Faut se lancer ! Je dis pas que je le fais facilement… loin de là… Faut que je me fasse violence à chaque fois !

  22. Bets Book

    Le 15 juillet 2015, 16:37 Répondre

    Merci pour tous tes conseils. Celui de photographier ‘à tout va’ comme Garry Winogrand me plaît. Avant de lire cet article, je me disais que je prenais trop de photos. Maintenant, je réalise que je n’en prends pas assez …

    • Julie

      Le 15 juillet 2015, 17:26

      Oui j’imagine qu’il n’y a pas de règles ! Chacun trouve sa façon :)

  23. Thomas Mike – Voyageur à moto

    Le 16 octobre 2015, 14:14 Répondre

    Merci pour ce bel article et ces belles photos… Cela donne envie de découvrir Paris autrement !

  24. LéoC

    Le 3 novembre 2015, 23:12 Répondre

    Concernant le fait de prendre les gens en photo, je pense qu’il est plutôt judicieux de demander après avoir pris la photo, plutôt qu’avant.
    Comme certains l’ont déjà dit, prévenir, ça casse tout le charme de la photo (enfin, souvent), il n’y a plus de spontanéité.
    Prendre la photo et immédiatement partir sans même échanger un regard me gêne de plus en plus. Je pratiquais cette technique à bout portant, et finalement, au niveau éthique je trouve que ce n’est pas très correct.
    J’ai finalement trouvé le bon compris en allant au devant dès gens après avoir pris la photo. Il suffit simplement de dire un bonjour/merci voire d’engager la discussion si besoin. Je me sens personnellement mieux en appliquant cette règle toute simple.

    A part ça, l’article est bon. De jolies photos.

  25. D’IGNAZIO Serge

    Le 18 janvier 2016, 14:27 Répondre

    Bonjour Julie
    Très sympa ce blog, et merci pour les conseils.
    Amitiés
    Serge
    https://www.flickr.com/photos/119524765@N06/

    • Julie

      Le 18 janvier 2016, 17:40

      Merci beaucoup Serge ! Jolie galerie flickr :)

  26. Laure

    Le 27 juillet 2016, 07:26 Répondre

    Merci pour cette article qui m’éclaire encore un peu plus dans ma pratique de la photo. Je débute et fais surtout de la photo de paysage mais tres souvent en ville je repère de belles photos que je pourrais faire notamment dans les marchés centraux d’Amérique du sud ou même directement dans les rues ou la vie y est tellement différente qu’en Europe ! Mais je suis encore trop timide. Ma focale fixe à 85mm m’aide plus que l’objectif du kit 18-55mm (et fais de bien meilleure photo) mais j’ai toujours peur de me faire prendre… La culture andine est de nature discrète et n’aime pas les photos. Pour décrocher une photo de rue il fait etre soit hyper discret soit hyper rapide et pour le moment je ne suis que frustration quand je me balade l’appareil en bandoulière. Bref, je continue ma réflexion en espèrant qu’à chaque ville je m’améliorer encore un peu plus.

  27. Léa

    Le 23 novembre 2016, 14:27 Répondre

    Article et photos de qualités qui donne vraiment envie de découvrir ou redécouvrir Paris autrement, merci.

  28. pauline

    Le 26 novembre 2016, 03:15 Répondre

    Merci pour les conseils, très bon article.

    • Julie

      Le 26 novembre 2016, 09:01

      Merci Pauline !

Laisser un commentaire

Le premier commentaire est modéré, ensuite je vous fais confiance.

Tous Les Voyages