✖ Carnets de traverse

Les petits sachets japonais

Voici le premier article d’une nouvelle série placée sous l’angle du voyage graphique. Je suis en effet graphiste web freelance  (dans le métier on dit plutôt directrice artistique, mais bon). Quand je voyage, j’ai donc -comme tout graphiste- le regard aiguisé, assoiffé, curieux de ce qui se fait ailleurs, et tout ce qui chatouille les yeux est bon à prendre : affiches, peintures, tickets, plans, magazines… Je m’en inspire bien sûr au retour pour mes carnets de voyage, mais aussi pour mon travail.

Le Japon, c’est l’une des destinations-phares des graphistes. Parce que c’est la patrie du manga, qu’il y a une vraie culture graphique, visuelle, depuis toujours, dans les arts traditionnels et contemporains. Beaucoup de choses créatives et inspirantes nous arrivent de là-bas, de l’estampe à l’application iPad.

Donc, tout est prétexte à s’extasier. On se met à photographier n’importe quoi, à collecter, à vouloir tout ramener. On se dit chaque jour “Ils sont trop forts ces Japonais…” !

Voici un exemple de ce que l’on peut embarquer comme de précieux trésors dans son sac à dos : une collection de petits sachets en papier pour bonbons, biscuits, chewing-gums et sucreries en tous genres trouvée sur un petit marché de Tokyo. Vu les produits mis en avant, ils doivent dater des années 70 à 80 : un butin bien vintage !

Découvrez le carnet de voyage sur le Japon : Japon, Notes de voyage, inspiré d’un livre japonais du XIe siècle !Vous les avez peut-être reconnus, j’en ai utilisé quelques uns pour le carnet Japon, Notes de voyage, dans le chapitre 14 intitulé “Choses que l’on collectionne”.

Alors ils sont forts ces Japonais, non ?