5 conseils pour améliorer vos photos de voyage dans Lightroom

Aujourd’hui je vais vous parler photo de voyage. Vous êtes nombreux à me poser des questions sur le développement de mes photos numériques, ce que j’utilise comme appareil photo en voyage, comment je les traite, quel logiciel j’utilise,…

Je vais m’attarder ici sur la photo numérique et vous donner quelques petits conseils pour développer vos fichiers RAW dans Lightroom. Cette étape correspond au travail de développement / tirage au labo en argentique, et est essentielle si vous voulez tirer le meilleur parti de vos photos ! Le développement fait partie intégrante du travail du photographe.

Les 5 actions que j’applique sur mes photos dans Lightroom

Je vous parle de Lightroom parce que c’est le logiciel que je préfère. Mais ces conseils sont aussi valables dans Camera RAW, Aperture,… Voici donc mes quelques conseils pour développer vos photos de voyage dans Lightroom :

 

Pour récapituler, j’ouvre ma photo au format RAW dans l’onglet “Développement” de Lightroom et j’ajuste les points suivants :

  1. Je redresse l’horizon (si besoin)
  2. Exposition : j’ajuste l’exposition avec le curseur correspondant. Ces derniers temps je n’hésite pas à pousser pas mal vers le clair. Mais tout dépend bien sûr de la photo et du rendu que vous souhaitez obtenir. Sachez qu’en numérique, il est préférable de sous-exposer plutôt que de surexposer (un capteur digital conserve davantage de détails dans les ombres). En argentique, c’est l’inverse.
  3. Contraste : en fonction de vos goûts. La plupart du temps, j’augmente le contraste. Pour être plus précis, vous pouvez aussi jouer avec les curseurs “tons foncés” et “tons clairs” pour récupérer les détails dans les zones légèrement surexposées ou sousexposées
  4. Balance des blancs : en intérieur, vos photos sont souvent trop jaunes, c’est ici qu’il faut corriger la dominante. En extérieur, parfois c’est l’inverse, l’ambiance est trop bleue
  5. Pour finir, je vais dans l’onglet “Couleur”. Je pousse les couleurs que j’ai envie de retrouver. Souvent le bleu du ciel et/ou le vert de l’herbe. Parfois j’atténue ici une dominante jaune récalcitrante.

 

Il n’y a malheureusement pas de formule magique, et ce travail doit être effectué sur chaque photo… Toutefois, lorsqu’un réglage vous plaît, vous pouvez tenter de le dupliquer sur une photo de la même série (pour copier ⌘-C, pour coller ⌘-V). Mais cela nécessite de toutes façons souvent des ajustements.

Une photo de voyage : les baleines de Tadoussac

Voici la photo dont je parle dans la vidéo. Elle a été prise au Québec cet été alors que j’étais sur un bateau pour observer les baleines, à Tadoussac. Un moment magique, unique, de ceux qui marquent : nous avons la chance de voir plusieurs rorquals et surtout une baleine bleue, ce qui est bien plus rare. Dans cette ambiance bleue éthérée, brumeuse, surgissent le dos et l’aileron de la baleine. Le bruit qu’elle fait en remontant à la surface, crachant un nuage de vapeur, me reste en mémoire… J’ai à peine le temps de déclencher, je suis au grand angle, je ne cherche pas à isoler l’animal dans mon cadre mais plutôt à capter l’ambiance générale et à mettre en valeur la distance entre elle et nous, en intégrant et en assumant les personnages au premier plan.

Avant : c’est le photo brute, sortie de l’appareil (votre JPG si vous ne faites rien…) / Après : une fois les ajustements effectués dans Lightroom.

Photo de voyage Lightroom

Photo de voyage Lightroom

Pourquoi utiliser le format RAW ?

Le format “RAW” (“brut” en anglais) est votre négatif numérique, brut. Il contient beaucoup plus d’information qu’un JPG. Par exemple, avec un RAW vous pouvez facilement récupérer des détails dans les zones sous ou surexposées. Si vous shootez directement en JPG, il n’y a pas grand chose que vous puissiez faire pour améliorer vos photos. Je vous le déconseille. En fait, shooter en JPG c’est un peu comme jeter ses négatifs à la poubelle et ne garder que les tirages. Vous perdez énormément d’informations enregistrées par le capteur. Si j’avais été en JPG sur la photo précédente, je n’aurais jamais pu récupérer les couleurs de la photo, ni le détail dans les noirs, le ciel, l’eau…

Selon la marque de votre appareil, les fichiers RAW prennent des extensions différentes : .CR2 pour Canon, .DNG pour Leica, .NEF ou .NRW pour Nikon, .ORF pour Olympus, etc.

Happy shootings !
Pour encore plus de conseils photo, n’hésitez pas à faire un tour sur les articles d’Adeline sur la photo au smartphone, Aurélie pour retoucher les ciels dans Photoshop et Julien sur la photo instantanée !

Ce projet est le fruit d’un partenariat entre la Commission Canadienne du Tourisme et le Collectif des blogueurs voyage dont je fais partie. Les choix éditoriaux des articles et vidéos me reviennent librement.

Partagez !

Prolongez le voyage

Vos commentaires

28 commentaires

N’hésitez pas à réagir et à poser des questions : je vous répondrai avec plaisir.

Laissez un commentaire

  1. Eve

    Le 19 novembre 2014, 13:26 Répondre

    Merci pour ce post. Seul petit détail, j’aurais bien aimé voir le détails des étapes sur ta vidéo en nous montrant exactement où sont les fonctions que tu utilises :-)

  2. Julie

    Le 19 novembre 2014, 13:30 Répondre

    Bonjour Eve ! Oui je comprends ! Je le note pour la prochaine fois : être plus “détaillée” ! Merci de ton retour

  3. Tiago

    Le 19 novembre 2014, 14:43 Répondre

    Merci Julie pour ces astuces.
    Après avoir lu ton article je suis parti chercher mon appareil photo pour le mettre en Raw pour éviter de continuer à faire la bétise d’enregistrer en jpg. Je ne voyais pas l’utilité jusqu’à mainteant car je ne connais pas grand chose en photo et je ne sais pas bien les retoucher.

    Grâce à toi le prochaines photos seront en Raw, ça pourra me servir si dans le futur j’apprends à retoucher les photos.

    • Julie

      Le 19 novembre 2014, 14:54

      Super @Tiago ! L’inconvénient du RAW c’est qu’il prend plus de place sur le disque dur ! Jusqu’à 8 fois plus il me semble qu’un JPG. Mais ça vaut le coup !

  4. Letizia

    Le 19 novembre 2014, 15:56 Répondre

    Merci également pour toutes ces astuces! Les changements sont vraiment impressionnants et franchement la photo est magnifique! Je commence à me familiariser avec la retouche photo et même si j’aime bien le côté “capture de l’instant qu’on ne retouche pas” je vais essayer de faire quelques séries en RAW format.

  5. Frédéric Mit

    Le 19 novembre 2014, 17:03 Répondre

    le mieux reste tout de même d’avoir son boitier bien régler avant ;)

  6. Curiosités à NY

    Le 19 novembre 2014, 17:28 Répondre

    Je ne peux plus me passer de Lightroom non plus ! Quel temps ca prend de retoucher chaque photo pour en tirer le meilleur mais ca vaut tellement le coup :)

  7. Julie – La Boucle Voyageuse

    Le 19 novembre 2014, 17:34 Répondre

    C’est vrai que depuis que je suis en Raw j’ai du mal a m’en passé par contre il faut être égulier dans ses traitements/développements (ce que je ne suis pas évidemment…). Du coup 1) je n’ai plus de place surmon disque dure 2)J’ai des centaines de photos à traiter et je ne sais pas quand je vais prendre le temps de le faire ^^

  8. Fred

    Le 19 novembre 2014, 20:21 Répondre

    Salut Julie,

    Pour moi l’inconvénient de shooter de RAW, comme tu le précises, c’est la taille des fichiers. En voyage, le tri et le stockage des photos c’est un vrai boulot !
    Sinon, connais-tu des “presets” sympas pour Lightroom ?
    Je les utilise surtout pour retoucher rapidement des photos pour les réseaux sociaux.
    Fred

  9. 2 passeports, 2 sac-à-dos

    Le 19 novembre 2014, 20:54 Répondre

    tu utilises des filtres?

    • Les carnets de traverse

      Le 20 novembre 2014, 10:02

      Pour les photos iPhone oui, j’utilise les filtres de l’appli gratuite “VSCOcam” ; quant aux photos RAW non, c’est au cas par cas. VSCO fait aussi des filtres pour Lightroom (et Camera Raw) mais ils sont assez chers (120 $ le pack) et au final cela nécessite quand même des ajustements photo par photo si on veut bien faire les choses !

  10. Yannick

    Le 20 novembre 2014, 17:36 Répondre

    Moi je dit dommage qu’il n’y ai plus de speakrine à la tv ;) En tout cas je vais essayer le concours, ça marche pour des photos de forêts en automne ? Je n’est que ça :p

  11. Yannick

    Le 20 novembre 2014, 17:38 Répondre

    Et merci pour le truc des fichiers raw…je ne connaissais pas :)

  12. Marine

    Le 20 novembre 2014, 18:50 Répondre

    Merci beaucoup ces tips et cette découverte de Lightroom ! Je n’ai jamais vraiment osé m’aventurer que je jugeais trop complexe, il va falloir que je m’y mette !

  13. Julie Sarperi

    Le 20 novembre 2014, 23:52 Répondre

    @Yannick oui oui ça marche avec les forets pas de soucis :)

  14. quynhvietnam

    Le 2 décembre 2014, 10:31 Répondre

    C’est bien interessant, vos tips, je suis en train d’utiliser le Photoshop mais apres cet article ja vais donner un coup d’essai pour voir si c’est bien mieux

  15. Adil

    Le 4 décembre 2014, 22:40 Répondre

    Jai beaucoup utilisé ce workflow pendant un moment. Maintenant pour les photos plus travaillée je ne fais seuleument le redressement, l’expo et WB. Pour le reste je trouve que Photoshopdonne beaucoup de contrôle pour les couleurs et le contraste. Idéalement Capture One va venir remplacer Lightroom un jour…

    En tout cas merci pour le lien du petit concours :)

  16. Tunimaal

    Le 6 décembre 2014, 15:07 Répondre

    Tiens, je n’utilisais pas trop l’onglet “couleur” sur Lightroom, faudra que je m’y mettes ^_^

  17. Franck

    Le 22 décembre 2014, 19:49 Répondre

    Merci pour les conseils.

    Je vais essayer de trouver comment changer le support d’enregistrement de jpg en raw sur mon appareil photo.

    En tout cas, j’essaie Lightroom depuis peu et c’est vrai que c’est vraiment sympa toutes les modifications qu’on peut apporter.

    Dommage que je n’aie que des jpg :(((

  18. Web Trotters

    Le 6 janvier 2015, 08:46 Répondre

    Merci pour les conseils, c’est complet et très accessible. Je suis plus adepte de Photoshop pour tout ce qui est de la retouche photo, mais je vais peut-être me laisser tenter par Lightroom :)

  19. mahikeulbody

    Le 28 avril 2015, 14:43 Répondre

    > un capteur digital conserve davantage de détails dans les ombres

    Non, c’est exactement l’inverse ! La dynamique du capteur est plus grande quand il reçoit plus de lumière. Bien entendu, il ne faut pas surexposer (i.e. dépasser la capacité de chaque photosite) mais l’inverse est vrai aussi : si c’est trop sombre on va noyer l’info dans le bruit numérique du capteur (read noise).

    Partant de ce constat, certains pratiquent la technique dite ETTR (Expose To The Right) qui consiste à caler l’histogramme à droite (mais sans dépasser la limite), quitte à corriger ensuite l’éventuelle surexposition lors du développement. On a ainsi une plus grande dynamique et donc beaucoup plus de détails.

  20. Julie

    Le 29 avril 2015, 12:20 Répondre

    Bonjour mahikeulbody,

    Merci pour ces précisions. Toutefois ce que je veux dire ici c’est qu’un blanc cramé est irrattrapable en post-prod, ou quasiment, alors qu’une zone complètement noire contient pas mal de données ! Bien sûr, il y aura du bruit… Mais c’est mieux que rien.

    Je pense que vous parlez d’ “exposer à droite” (ce qui est dangereux pour un débutant si on ne maîtrise pas parfaitement et qu’on ne checke pas bien l’histogramme !). C’est un autre sujet que je n’aborde pas ici car trop technique à mon sens.

  21. mahikeulbody

    Le 29 avril 2015, 14:09 Répondre

    Une zone complètement noire, pour moi, c’est une zone où les pixels ont la valeur 0 sur chacune de leur composante RGB (ou du moins une valeur inférieure au read noise) et là il n’y a absolument rien de plus à récupérer que dans une zone cramée.

    La “magie” du raw est qu’il représente les couleurs dans un espace plus large que celui de l’écran et, tout comme un noir profond peut révéler des détails si on l’éclaircit en post-production, un blanc qui paraît cramé à l’écran peut tout aussi bien révéler des détails si on l’assombrit en post-production. La (grande) différence, c’est que ces détails auront moins de bruit que dans les noirs éclaircis !

  22. Marlene

    Le 15 août 2016, 11:23 Répondre

    Merci pour cet article utile. En particulier pour la partie Raw…Car je me rends compte que je n’ai pas encore ce réflexe la. J’utilise plutôt le format Jpeg. Donc à revoir pour mes prochains clichés ! A bientôt

Laisser un commentaire

Le premier commentaire est modéré, ensuite je vous fais confiance.

Tous Les Voyages