Voyage nostalgique passionnant au “temps du hareng” islandais

Siglufjörður est une petite ville située dans le fjord du même nom, sur la côte nord de l’Islande. Elle a grandi autour de l’industrie du hareng, jusqu’à être le principal port du pays. Elle a été reliée à la route pour la première fois en 1946 : avant cette date, on s’y rendait en bateau, hydravion, à cheval ou à pied. C’est une région magnifique  – bon, quelle région ne l’est pas, en Islande ?

Un peu d’histoire (pas beaucoup)

Durant la première moitié du XXè siècle, l’Islande connait une période faste grâce à la pêche du hareng. Le poisson abonde et se vend bien. On le consomme sous toutes les formes, un peu comme la crevette Bubba Gump :) : en boîte, fumé, frais, en salade, en filets marinés, grillé, en sauce, salé, séché, à la vapeur… On en pêche beaucoup, on en vend beaucoup (aux pays scandinaves et à l’URSS principalement) et les islandais affluent dans les ports et les conserveries pour y travailler. La petite ville (1700 habitants aujourd’hui) accueille alors jusqu’à 10 000 habitants. Une sorte de “ruée vers le hareng” ! Les gens ont leurs rêves et le hareng paye bien.

Musée du hareng, Siglufjörður

Brutalement au cours des années 60, le poisson se fait rare. On a trop tiré sur la corde, et l’industrie n’est plus rentable : les conserveries et les usines ferment, les gens repartent chez eux… En 1968, c’en est définitivement fini de l’âge d’or du hareng. Comme souvent dans l’Histoire, l’homme a tué la poule aux œufs d’or.

Quand on voyage en Islande, on retrouve à plusieurs reprises cette histoire. On peut visiter d’anciennes usines à certains endroits (notamment à Djúpavík, un endroit magique – j’écrirai un billet dessus). Le pays a été très marqué par cette époque et on comprend facilement le sentiment de nostalgie qui lui est associé. L’énigmatique “Musée de l’Ère du Hareng” de Siglufjörður s’inscrit dans cette Histoire. Le nom en français n’est pas très vendeur, mais il ne faut pas s’en formaliser. Car le lieu est tout à fait remarquable. Le mot musée est d’ailleurs à prendre au sens large :  il s’agit de grandes reconstitutions, très détaillées, organisées autour de trois grands hangars, qui nous immerge dans la vie quotidienne et le travail des islandais d’alors.

Le Port

Le premier bâtiment est le plus grand et abrite un port avec tout l’équipement de pêche, les vestiaires des pêcheurs, des photos d’archives et bien sûr : les bateaux ! On peut se promener dessus (et dedans !) librement et jouer au pêcheur de hareng. Larguez les amarres !

Musée du hareng, Siglufjörður

Anecdote amusante : le hangar a été construit en dernier, autour des bateaux.

Musée du hareng, Siglufjörður

Musée de l'Ère du Hareng, Islande

Cabine de pilotage

De la cabine de pilotage avec les cartes sous-marines étalées et un poste de radio qui a l’âge du bateau, à la cuisine, aux cabines de l’équipage, tout y est : les assiettes sont posées comme pour un repas imminent, les verres, les lits, les draps… Une paire de bottes traîne là. On se prend vite au jeu et rien ne nous étonnerait moins que de voir débouler un grand barbu, trempé jusqu’aux os, crier quelque chose en islandais alors qu’un éclair illumine le ciel derrière lui.

Musée du hareng, Siglufjörður

Cuisine dans un bateau de pêche

On est étonnés – ce n’est pas l’image que j’avais d’un “musée” ! – mais ravis, on s’amuse comme des gamins, et on n’est pas au bout de nos surprises.

L’Usine

Le deuxième hangar abrite une reconstitution de la station de salaison : une des plus importante d’Islande, pouvant sortir à elle seule jusqu’à 30 000 barils / an. Là aussi c’est une petite mine d’or, pleine de détails passionnants ! Des centaines d’outils, de vieilles boites en métal, des sacs en jute, des photos, des boulons rangés là par taille (!). Un travail de fourmi incroyable.

Musée du hareng, Siglufjörður

Musée du Hareng, Siglufjörður

Musée du Hareng, Siglufjörður

Il y a même, dans un coin, un labo de chimiste avec de nombreuses fioles, un microscope… Et bien sûr les très grosses machines qui servaient à conditionner le poisson. Un film (la réalisation / montage sont très contemporains) est projeté qui rassemble de belles images d’archives.

Musée du hareng, Siglufjörður

Musée du Hareng, Siglufjörður

Musée du hareng, Siglufjörður

Les Bureaux et Dortoirs

Dans ce troisième et dernier bâtiment, encore des trésors pour nostalgiques curieux. Il y a le bureau où l’on venait chercher sa paye, le livre des comptes de 1965 que l’on peut feuilleter, des cartes, des photos…

Musée du hareng, Siglufjörður

Musée du hareng, Siglufjörður

Musée de l'Ère du Hareng, Islande

Musée de l'Ère du Hareng, Islande

Il y a beaucoup de détails, des objets, magazines, affaires personnelles, archives,… de quoi rester des heures à tout regarder.

Musée du hareng, Siglufjörður

Musée du hareng, Siglufjörður

Dans le dortoir, côté hommes… ;)

Musée du hareng, Siglufjörður

Et puis il y a le dortoir des femmes. Elles avaient leur rôle à jouer dans cette histoire de hareng, et il était important : à chaque retour de pêche, elles devaient être là pour vider et saler les poissons. Il fallait que ce soit fait très vite : on les appelait à toute heure du jour ou de la nuit pour cette besogne.
Dans ce lieu de vie reconstitué, toutes leurs affaires semblent être encore posées là, comme si elles allaient rentrer d’une minute à l’autre. Des bas sèchent, des parfums, des chaussures, des photos de leur fiancé, de leurs enfants…

Musée du hareng, Siglufjörður

Musée du hareng, Siglufjörður

Musée du hareng, Siglufjörður

Musée du hareng, Siglufjörður

Musée du hareng, Siglufjörður

On trouve enfin une collection fascinante de boîtes de harengs en métal, en russe, grec, norvégien… Du hareng islandais bien sûr, exporté dans toute l’Europe et l’URSS. Mais elle est tellement belle que je crois que je vais la garder pour un billet spécial voyage graphique ;)

Fête du hareng

Il y a chaque été au mois d’août une fête du hareng pendant laquelle les gens de Siglufjörður prennent part à une reconstitution vivante du nettoyage et salage du hareng.

Fête du hareng à Siglufjörður

Fête du hareng à Siglufjörður – Photo © The Herring Era Museum

Musée du hareng, Siglufjörður

Fête du hareng à Siglufjörður – Photo © The Herring Era Museum

Fête du hareng à Siglufjörður

Fête du hareng à Siglufjörður – Photo © The Herring Era Museum

Musée du hareng, Siglufjörður

Musée du hareng, Siglufjörður : bureaux et dortoirs

Un très beau voyage dans le passé que je recommande chaudement à tous ceux qui visiteront la région, un peu à l’écart des circuits classiques. Coup de cœur assuré pour les rêveurs qui aiment fouiller dans les greniers et passer des heures à s’émerveiller devant les trésors enfouis dans les vieilles malles !

Musée du hareng, Siglufjörður

Ouvert en juin tous les jours de 13 à 17h, de fin juin à fin août de 10h à 18h et du 20 août à la mi-septembre de 13h à 17h. Reste de l’année sur rendez-vous. Entrée 1 200 Kr (environ 7,60 €) couplé avec le centre de musique folklorique, gratuit pour les moins de 16 ans.

À découvrir aussi sur Islande

Ne manquez pas si vous ne les avez pas encore lu :

Musée de l'Ère du Hareng
(Sildarminjasafnið)
Snorragata 15
580 Siglufjörður, Islande
Tél. +354 467 1604
safn@sild.is
www.sild.is/en
Page Facebook

Partagez !

Prolongez le voyage

Vos commentaires

26 commentaires

N’hésitez pas à réagir et à poser des questions : je vous répondrai avec plaisir.

Laissez un commentaire

  1. Charly

    Le 18 juillet 2012, 23:09 Répondre

    Très bel article Julie… Les années 1960-65 ne sont-elles pas celles du début des polas ? ;)
    J’ai cherché sur les photos s’il y avait un appareil… visiblement pas ! Cela dit c’était probablement hors budget.

  2. @zapo_crazyouths

    Le 18 juillet 2012, 23:16 Répondre

    Superbe article sur le musée de la pèche et du hareng en Islande via @CarnetsTraverse : http://t.co/JHnVIfEW #islande #musée

  3. Julie (via Facebook)

    Le 19 juillet 2012, 09:31 Répondre

    Merci Charly ! 1937, l’invention du premier Polaroid ! Mais les appareils étaient courants dans les années 60 effectivement (en Islande je ne sais pas !).

  4. @ICELANDisHOT

    Le 19 juillet 2012, 14:48 Répondre

    All about the Herring Museum in Siglufjörður in Iceland by Les carnets de traverse :-)) http://t.co/u2ljq4M5

  5. Carnets de traverse (@LilouTravel)

    Le 19 juillet 2012, 21:12 Répondre

    Mon article sur le musée du hareng sélectionné sur @paperblog_fr #voyage http://t.co/OshgS47v #islande

  6. @asloiseau

    Le 19 juillet 2012, 22:48 Répondre

    super intéressant ton billet ! Il donne vraiment envie d’y aller :) merci !

  7. Carnets de traverse (@LilouTravel)

    Le 20 juillet 2012, 19:07 Répondre

    Merci @damienroue ;) RT Le Musée de l’Ère du Hareng à Siglufjörður #Islande http://t.co/qnIVbm5U

  8. NowMadNow

    Le 21 juillet 2012, 11:50 Répondre

    Franchement, je ne pensais pas pouvoir être intéressée par un musée consacré au hareng… et pourtant en lisant ton article, tu m’as plus que convaincue. La reconstitution du quotidien semble tout simplement fascinante, pleine de détails.

    Merci miss,

    NowMadNow
    Ps: je suis en retard concernant la publication de ton interview, mais je ne l’oublie pas du tout :)

  9. Julie

    Le 23 juillet 2012, 18:03 Répondre

    Salut NowMad !
    Pas de soucis pour l’interview (que j’attends impatiemment !) et merci pour ton commentaire ! Si tu passes par le nord de l’Islande, tu sais ce qu’il te reste à faire :p

  10. Jennifer

    Le 29 juillet 2012, 22:35 Répondre

    Superbes photos et ça donne envie d’y être!

  11. Julie

    Le 3 août 2012, 18:55 Répondre

    Merci Jennifer !

  12. Arthur

    Le 30 août 2012, 11:51 Répondre

    C’est vrai que ce n’est pas forcément le genre de musée qui pourrait paraître intéressant à première vue. En tout cas je suis complétement d’accord avec Jennifer : les photos sont vraiment très belles.

  13. Mikaël

    Le 26 novembre 2012, 22:12 Répondre

    Je découvre avec intérêt et gourmandise ce site, sobre, élégant et aux photos remarquables qui ont quelque chose de très “pop” ou “nouveau-réaliste” avec, ce qui est plus intéressant, le recul des décennies : on passe de l’enthousiasme pour la marchandise qui était le leur, au registre plus interrogateur et froid d’un regard historique… Idem pour l’article sur les sachets japonais.

    Ce musée mérite bien de figurer dans l’un de ces innombrables “top 10, 20, 50” sur les musées insolites du monde. Je me rappelle avoir trouvé un musée mexicain collectionnant des objets, littéralement un musée de l’objet, càd de toutes ces choses de la civilisation productiviste et consumériste fabriquées en masse. Le regard porté dessus à plusieurs décennies de distance a qqch de très secouant parfois. Ca me fait la même chose en considérant des lieux abandonnés (maisons, villages, usines, ruines archéologiques, etc.), quoique la distance de nous aux temps de Tikal est trop grande pour ressentir le même affect qu’avec ces résidus de la consommation et de la grande industrie.

    Dans un registre très différent, on devrait publier chez nous, bientôt, un article sur le Musée du slip, à Bruxelles, ou sur celui de la Magie et des Automates à Paris ! On a publié sur le trop méconnu Musée des Arts forains à Paris également, y’a qq semaines, ou sur des musées étonnants du Mexique…

    En faisant qq recherches l’été dernier, j’avais trouvé une série de musées vraiment improbables, comme le Musée des ruptures amoureuses (en Croatie je crois) ou le Musée sur le Concept de concept ou l’Objet de l’objet… Passant à Francfort pour visiter la ville avant de m’envoler pour l’Amérique centrale, j’avais même entendu parler d’un musée (je crois à Wiesbaden) du Corbillard ! Un jour j’irai là-bas ! (comme chantait l’autre buse de JL Aubert).

    J’imagine que, en voyageant, t’as dû en voir un sacré paquet, de musées surprenants ou étranges, non ? Des souvenirs en particulier ?

  14. Julie

    Le 28 novembre 2012, 16:43 Répondre

    Merci Mikaël pour votre long commentaire !

    Et bien dans les musées un peu surprenants qui me reviennent en tête, il y a celui de la cuillère en bois en Roumanie :p ou bien encore celui des poupées au Portugal (en fait il s’agit plutôt d’une “hôpital” de poupées), à Lisbonne.

    Mais il faut bien dire que les Islandais assez incroyables au niveau musées ; je pense notamment au Musée du Requin faisandé (le fameux “hákarl”) sur la péninsule de Snaefellsnes :) Là, en approchant, vous pourrez vous repérer à l’odeur… Ce qu’il y a de drôle en Islande, c’est que tout est un peu prétexte à être un musée… Des gens en font de très personnels, avec des milliers d’objets qu’ils ont gardé, souvent de vieilles choses, vieilles boîtes, vieux téléphones, photos, vaisselle, appareils photo, voitures… !! Il n’y a pas forcément de thème, il y a un panneau au bord de la route, vous vous arrêtez et un vieux monsieur vous fait entrer dans son univers… C’est en général vraiment attachant.

  15. Destination Islande

    Le 17 mai 2013, 11:03 Répondre

    Voilà un bien bel article qui permet de s’intéresser à un “produit” emblématique de la gastronomie islandaise… et les images sont magnifiques, comme d’habitude !

  16. Mingou

    Le 27 juillet 2013, 15:56 Répondre

    (Après des heures passées à m’extasier sur tes carnets de voyage qui font rêver…)

    Durant notre deuxième séjour en Islande (en mai dernier), nous sommes passés par Siglufjördur, et en voyant ton reportage, je regrette de ne pas avoir visité le musée (et je vois très bien où il est)…
    Mais c’est pas loin de Siglufjörður que nous avons vécu un des meilleurs moments du voyage, un pique-nique magique au milieu des paysages enneigés… On a eu un coup de cœur pour ce coin-là du Nord.

    • Julie

      Le 27 juillet 2013, 16:51

      Bonjour Mingou et merci d’être passé par là !
      J’ai adoré aussi la région autour c’est clair ! Même si j’ai l’impression que je pourrais dire de même de beaucoup de coins en Islande, notamment des fjords de l’ouest

  17. Cécile

    Le 16 janvier 2014, 16:12 Répondre

    Vos photos sont superbes !

  18. Muoi

    Le 24 mars 2014, 09:18 Répondre

    Hi, just wanted to mention, I loved this article. It was inspiring. Keep on posting!

  19. michel

    Le 10 août 2014, 11:54 Répondre

    Bonjour,
    très intéressant et belles photos!

Laisser un commentaire

Le premier commentaire est modéré, ensuite je vous fais confiance.

Tous Les Voyages